Nature

Élément

Terre

Rechercher
  • Sophie Delalande

Déconfiner notre monde intérieur…


La sémantique est en apparence la même qu’au printemps mais elle prend aujourd’hui un sens différent. Confinés, voilà ce qui nous attend pour ces 4 semaines à venir. Pourtant le monde a bel et bien changé depuis le printemps dernier. La saison n’est plus la même, l’énergie associée s’est transformée et nous propose de poursuivre l’exploration amorcée plus tôt.

Nous sommes en novembre. Plus précisément au crépuscule de la Toussaint, de la grande fête celte de Samhain qui nous ouvre en grand les portes de la période sombre. Nous abordons ce que les alchimistes appellent « l’œuvre au noir ». On dépose la matière brute dans le creuset et on allume le feu qui viendra la purifier. Il en est de même pour nous. Nous quittons l’été, ses lumières chaudes et intenses pour nous draper dans le châle duveteux et rassurant de l’automne et ainsi amorcer la descente à l’intérieur de nous-même. Novembre nous invite à l’introspection, à la douceur, à la bienveillance, en regardant pour ce qu’elles sont nos peurs, nos doutes, nos zones d’ombres. Sur tout cela, pas de jugement, juste de la bienveillance, de l’amour et de l’accompagnement pour transmuter ces ressentis et leur apporter la lumière qu’ils méritent.

Dans cette exploration au cœur de l’Être, je voulais vous proposer de découvrir une fleur, celle du châtaigner, Sweetchestnut, qui accompagne notre plongée et nous guide vers le renouveau. C’est une fleur délicate qui saura nous guider sur le chemin de notre propre lumière en transmutant nos ombres.

La période que nous vivons nous invite à regarder la société dans laquelle nous évoluons différemment et à « incarner le changement que nous voulons voir dans le monde » comme nous le propose le Dalaï Lama. Cette invitation me parle beaucoup et je voulais vous proposer de la mettre en pratique, pas à pas, en essayant chaque jour de nous adonner à une petite astuce à tester. Je vous présenterai quotidiennement une fleur qui vous nourrira, je l’espère, dans la compréhension de vous-même.

16 vues0 commentaire